Nathalie l’autoroute à queues de Rennes

Une bretonne pur jus mais surtout une énorme salope dont le divorce a fait perdre les pédales. Nathalie, 48 ans, maman au foyer, avec une pension alimentaire confortable, s’est séparée de son mari y a 3 ans. Nathalie est ainsi devenue une autoroute à queues, un péage à bites, bref, un hangar à sexes du côté de Rennes. Elle a un peu perdu pied puisque son ex était un entrepreneur prospère. Le 4×4 BMW, des voyages somptueux, une vie de rêve, la bourgeoise rennaise ne manquait de rien. Mais quand il lui a appris qu’il la quittait pour une autre, notre mature blonde est tombée des nues. Une dépression de 1 an. C’est le sexe, la découverte du libertinage et des sites de plan cul qui a sauvé cette mère de famille au bout du rouleau. Devenir une femme  hyper-sexuelle, poussant le vice jusqu’au bout constitue sa thérapie. De gangbang en plan cul sans conséquences, la bourgeoise désabusée tente de ne pas  sombrer.

Des rencontres sans attache pour soigner son mal

C’est la solitude qui la rend la plus malheureuse. Certes, elle a ses enfants mais Nathalie a toujours eu une nature amoureuse. Jamais depuis ses 16 ans elle n’a été seule sentimentalement. Le divorce est un précipice qui l’a poussée à des rencontres sans attache, des flirts d’un soir. En swipant sur Tinder, en se faisant liker sur Badoo, AdultFriendFinder, cette blonde à gros cul a vendu sa chair. Elle peut aussi bien se faire piner par le quadragénaire seul, le commercial de passage en Bretagne. Le train du sexe ne s’arrête jamais et Nathalie se montre toujours prête à offrir son gros cul pulpeux.

Cette montée en puissance dans le vice et la luxure l’a ainsi menée à des extrémités morales. En effet, c’est quand elle s’est faite prendre en gangbang que notre autoroute à queues a touché le paroxysme du vice. 5 mecs en rut se sont lâchés comme des chiens et ont souillé sa vertu. Dans sa tenue en latex, Nathalie a joué la pute de service. Anus et chatte livrées en pâture. Mais le soir en rentrant, la cuve pleine de sperme, elle retombe lentement dans son anxiété de la solitude. Un cul prêt à se faire piner, à quatre pattes sur les starting-blocks du sexe. Belle raie longue et douce à sucer et lécher et gros cul dodu de mature Nathalie en combi latex, la grosse suceuse qui a appris à aimer les gros calibres, les jambes écartées dans sa combi en latex vinyle, toujours prête pour de la bonne baise.

Depuis le début de cette vie de perdition et de décadence, Nathalie s’essaye à tout. Notre maman sexuelle goûte à l’hyper-féminisation, toujours au bord du mauvais goût. Entre les cuissardes en cuir noir, les combinaisons en latex et les gloryholes, notre autoroute à queues tourbillonne dans des méandres. Mais cet épisode post-dépressionnaire lui a permis d’accepter ses charmes et les reconnaitre comme des atouts indéniables. En effet, ses amants blacks adorent son gros cul. Quant aux bretons, ils aiment cette facilité, cette docilité d’esclave sexuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *