Jocelyne, mature blonde et pute à blacks

Jocelyne blonde mariée pute à blacks

Jocelyne √©tait une femme mari√©e sans histoire, menait une vie conjugale paisible avec ses deux enfants et son mari. Jamais elle n’aurait imagin√© qu’elle deviendrait un jour une pute √† Blacks, un objet de convoitise pour des hommes africains bien membr√©s et chauds pour lui d√©foncer sa chatte en mode partouze. Un jour, notre maman salope d√©ambulait dans les all√©es du supermarch√© lorsqu’elle a rencontr√© Honor√©. Ce dernier √©tait un africain de 30 ans, obnubil√© et obs√©d√© par la beaut√© de Jocelyne.¬†Il l’observait depuis un certain temps en train de faire ses courses. En effet, Honor√© √©tait un homme de maintenance qui travaille dans le supermarch√©. Un jour, il a pris son courage √† demain et a avou√© son admiration envers cette femme mature blonde, distingu√©e et raffin√©e en tous points. Un peu flatt√©e, Jocelyne n’a pas fait grand cas de ces compliments. Mais trois jours plus tard, notre africain lui a carr√©ment propos√© d’aller boire un verre. Sans r√©fl√©chir et se surprenant elle-m√™me, notre MILF a accept√© en se demandant ce qui lui passait par la t√™te. Elle allait ensuite r√©aliser que c’√©tait le premier jour du reste de sa vie. Notre mature blonde a ainsi c√©d√© au charme exotique de ce bel √©talon black, aux √©paules muscl√©es et √† la bite bien vineuse.

√Ä quatre pattes dans le salon dans l’appartement oui sur parmi NBA, notre nature se laissait d√©foncer la chatte et prenaient de la bite en bouche. Les hommes d√©filaient par derri√®re en levrette comme si elle √©tait un vulgaire trou √† bites. Chacun la p√©n√©trait avec fougue et envie, puis d√©chirait et lui √©largissait sa petite chatte blanche comme jamais son mari n’aurait pu le faire. Ce que je C√©line appr√©ci√© par-dessus tout, c’√©tait les jeux coquins ou elle avait les yeux band√©s. Dans le noir total, elle recevait des bites dans la bouche pour des fellations goulues, prenait des bifles et se faisait p√©n√©trer par surprise. Plut√īt belle femme, avec de jolis seins et une belle chatte poilue, la silhouette encore fine pas trop ab√ģm√©e par le temps, notre pute √† blacks a toujours eu le don de rendre bien durs ces hommes venus d’ailleurs. Cela √©tait une premi√®re pour elle de coucher avec des hommes de couleur, mais le faire dans des conditions de sexe hardcore aussi extr√™mes, c’√©tait la cerise sur le g√Ęteau. Le mot gangbang √©tait d’ailleurs inconnu de son vocabulaire jusqu’√† ce que Honor√© le lui propose. Cela dit, la tr√®s vite compris ce que cela signifiait lorsqu’elle √©tait √† quatre pattes comme comme une petite chienne √† se faire d√©foncer par les trous, sans interruption.

Elle a cédé au sexe interracial avec Honoré

Jocelyne a d’abord couch√© avec lui, pass√© un apr√®s-midi entier √† se faire d√©monter par cet √©norme chibre noir. Pour la premi√®re fois de sa vie, Jocelyne s’est senti femme, elle s’est sentie salope et chienne compl√®tement offerte aux d√©sirs et aux pulsions de ce grand black. Il n’en fallait pas plus pour qu’elle r√©it√®re les exp√©riences de sexe interracial avec son amant. Ils se retrouvaient tous les jeudi apr√®s-midi pour baiser comme des fous. Jamais Jocelyne n’aurait pens√© qu’elle aurait tromp√© son mari et que cette aventure adult√®re se serait produite avec un homme de couleur. Mais ce dernier exer√ßait un magn√©tisme incroyable sur notre femme mure qui ne pouvait r√©sister √† ses avances. Au fur et √† mesure, Notre mature fran√ßaise commence √† porter de la lingerie sexy uniquement avec lui. Elle mouille d’avance de retrouver son amant dans une petite chambre d’h√ītel. Habill√©e comme une pute, Jocelyne aime se faire tenir en laisse alors qu’elle taille une pipe sur l’√©norme p√©nis de son amant. Les apr√®s-midi de sexe intense, les rendez-vous au cours desquels les √©bats amoureux sont de plus en plus torrides, notre femme mari√©e ne s’en sent m√™me plus coupable. Si son mari l’apprenait, il la traiterait de pute √† Blacks, de ¬ę¬†Baiseuse de n√®gres¬ę¬†. Mais Jocelyne a su toujours rest√©e discr√®te jusqu’√† pr√©sent.

La proposition de partouze et de gangbang avec des amis africains

L’apoth√©ose de sa relation avec Honor√© a √©t√© atteinte lorsque celui-ci lui a propos√© de se faire partouzer par ses amis africains au cours d’un gangbang. Au d√©but, notre nature blonde √©tais un peu choqu√©e et interloqu√©e de cette proposition. Mais venant de son amant, elle a tr√®s vite compris que cela allait concourir un plaisir plus intense. Il ne lui proposait pas cela parce que il pensait qu’elle √©tait une pute. C’est plut√īt parce que cela aurait √©t√© une exp√©rience sexuelle enrichissante pour tous les deux. Ainsi, notre maman salope a accept√© de devenir la chienne et la proie de plusieurs hommes noirs dont les membres d√©passaient tous les 20 cm. Lors de ses rendez-vous de partouze interraciale, notre fran√ßaise a √©t√© compl√®tement soumise √† tous ces hommes assoiff√©s de sexe avec une femme blanche. Jocelyne en bonne pute √† Blacks, d√©vou√©e et docile, prenait en bouche ces sexes √©b√®nes turgescents et veineux, les astiquait des couilles jusqu’au gland.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *