Les seins magnifiques de Laura

Laura, salope aux magnifiques

Encore une salope discrète, cette fois une jeune bombasse à gros seins magnifiques. Quand on dit magnifiques on pèse nos mots. Ils sont en effet splendides avec des contours harmonieux. Pendant un instant, on a douté de l’authenticité de cette poitrine. Laura nous a pourtant affirmé que ces seins étaient entièrement naturels. Juste trois selfies alors qu’elle fait un peu de flashing et remonte son t-shirt blanc lentement et délicatement. Laura, 20 ans, étudiante en communication, n’est pas le genre de meuf frigide ou réservée. Loin d’être coincée, cette bonnasse adore montrer ses gros seins en public lorsqu’elle est un peu bourrée.

Son sport préféré : le sexe

Vous vous demandez certainement comment elle fait pour avoir des seins magnifiques, debout et stables. Il y a bien sûr les gènes et la bonne hygiène de vie. Mais de son propre aveu, Laura déclare que le sexe est certainement le meilleur moteur pour la bonne santé et la fermeté de ses gros seins. En effet, après multiples orgasmes, la bonnasse affirme ressentir le durcissement de sa poitrine. Fantaisie ou phénomène physiologique avéré ? Laura se défend comme elle peut pour justifier que ses nichons ne sont pas siliconés. De plus, elle affirme qu’elle ne porte que très rarement de soutien-gorge et que ses seins tiennent tout seuls. Le sexe pour elle, c’est minimum 3 fois par semaine. Avec son petit copain, mais parfois, Laura se permet de le tromper et s’envoyer en l’air avec un inconnu rencontré sur des sites adultère.

Une bonnasse tellement bonne qu’elle peut tromper

Avec des seins magnifiques comme les seins, Laura a le sentiment qu’elle peut tromper son mec et jamais il ne bougera le petit doigt. En effet, elle a entièrement raison parce que son cocu de gars est déjà tombé sur des SMS compromettants. Il a gueulé un instant mais n’a jamais envisagé quitté sa bonnasse de girlfriend. Après tout, il la baise quand il veut, certainement plus que la moyenne de nombre de mecs avec leurs meufs.

Alors oui, nous-mêmes accepterions d’être cocu pour avoir le privilège de se réveiller dans le creux de ses gros seins chauds le matin. La bonnasse en joue, en surjoue et parfois en abuse. Qu’importe, elle reste une putain d’allumeuse dont les superbes nichons garantissent une forme d’immunité. Le jour où elle se fera tromper signera l’arrivé d’une salope aux seins encore plus beaux que les siens.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *