Carine, petite reine de la partouze libertine en Bretagne

Carine reine de la partouze libertine bretonne 21

On est au dĂ©but des annĂ©es 2000 et Carine rĂ©gnait dans les soirĂ©es partouze de Bretagne. Sur ces photos issues de Amateurbrothel ( bordel amateur ), on dĂ©couvre les exploits de cette blonde bretonne. Le sexe, c’est de la consommation, de l’abattage, pas histoire de tomber amoureux, notre blondasse aux petits seins vient avant tout pour se faire Ă©jaculer dessus. En toute tranquillitĂ©. On la voit encerclĂ©e de dizaines de mecs, en train de lui servir leurs bites en demi-molle Ă  sucer en urgence avant qu’ils ne dĂ©bandent totalement. Les Ă©jacs coulent Ă  flot, Carine se fait trouer, percer, dĂ©monter, niquer comme une vulgaire chienne. C’est le plaisir pluriel, le dogging avec masse de mecs qui caressent et flattent sa vanitĂ© et son Ă©go de salope. Reine de la partouze libertine, de l’orgie de masse, apprĂ©ciez son corps blanc souillĂ©, sali.

Elle a dĂ©couvert l’Ă©changisme avec son ex-mari. C’est lui qui l’a initiĂ©e en passant qu’elle n’allait pas aimer. C’est toujours le prĂ©texte du mari pour baiser d’autres femmes en pensant que son Ă©pouse serait dĂ©goutĂ©e mais permettrait monsieur de vivre une sexualitĂ© alternative pour faire passer sa crise de la quarantaine. Cependant, Carine a adorĂ©. Ca a eu le mĂ©rite de la dĂ©coincer et elle a Ă©cumĂ© tous les clubs libertins du Finistère. Aujourd’hui, notre libertine de Brest n’a plus de remords Ă  se faire partouzer, se faire arroser en bukkake. Son mariage n’a Ă©videmment pas rĂ©sistĂ© mais qu’importe. C’est la jouissance avant tout. Tous les week-ends, c’est gangbang pour Carine qui offre tous ses orifices aux pĂ©nĂ©trations de jeunes mecs, de vieux et autres salauds brestois.

Chaque dogging, chaque gangbang dans des petits hĂ´tels miteux de bord de dĂ©partementales, sont l’occasion de plus de souillure. Plus de sperme, plus de dĂ©gradation de la nature fĂ©minine de Carine. Mais devenir reine de la partouze libertine bretonne vient avec des consĂ©quences, des mycoses mais surtout des kilomètres de bites Ă  venir.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *