Un cul offert pour dogging

Laurence, une petite salope qui aime le dogging

L’air frais des parkings, des bords d’autoroutes, l’humidité des bois,  ça régénère les artères. Pour Laurence, employée dans une agence Crédit du Nord, les balades et les promenades dans les bois, c’est le moment idéal pour tirer un coup. Surtout, pour se faire tirer comme une chienne. A partir de 22 heures, quand tous les  promeneurs sont rentrés, au chaud chez eux, Laurence sort. Nue  sous son trench, elle devient adepte du dogging. Sucer alors qu’il fait 5 degrés dehors, comme seul radiateur son excitation, son adrénaline  et  son envie de se faire péter le cul contre le capot des bagnoles. Cette libertine offre son cul, son intimité  et sa vertu à des partenaires.Toujours habillée comme une pute d’autoroute, Collants noirs, talents de danseuses, une petite robe légère malgré la température qui dépasse rarement les 10°. Elle se fait baiser contre les capots de bagnole, se fait lécher sur le siège passager et suce des bites sur l’herbe humide.

Le sexe avec Jean-Pierre

Jean-Pierre, un collègue de bureau, marié, l’a souvent draguée au travail. Lolo a fini par céder à ses avances. C’est souvent avec lui que notre salope va baiser dans un petit terrain vague en bordure du patelin. Il a une bite tordue mais ça n’a pas l’air de déranger notre chienne exhib. En effet, avec une chatte souple, difforme et modulable, dessinée pour toutes les épreuves, notre petite salope adore se faire prendre par derrière. Les mains sur le capot chaud avec le moteur qui tourne encore. Jean-Pierre a beau être un gros beauf, il en a quand même dans le slip. Le sexe avec lui, c’est pas l’extase de l’année mais au moins, il bande à commande et c’est comment prendre le petit cul de Laurence de manière brutale et virile. De plus, ce dernier ne rechigne jamais à tailler un bon petit cunnilingus histoire de réchauffer la chair un peu froide par ces températures automnales.
Jean-Pierre a toujours un copain qu’il amène avec lui, histoire de partouzer Laurence. Cette salope n’en a jamais assez de deux bites. Ça tourne alors à la partouze jogging, notre brune obligée de sucer les deux queues en même temps alors qu’elle est le cul refroidi par le petit vent du nord.

Le sexe avec Philippe

Avec Philippe, le sexe est un peu différent. Celui-ci a une propension beaucoup plus exhibitionniste que les autres partenaires de Laurence. Son kif à lui, serait de se faire choper par des gendarmes qui surprendrait le couple en train de baiser sur un pont d’échangeur. Voilà pourquoi il adore sucer le clitoris de notre libertine Dans des endroits beaucoup moins cachée. Sur les ponts, sur les bords de départementales, il trousse cette chienne en chaleur en espérant vainement que des phares de bagnole se projettebt sur eux, en plein copulation. Philippe est un aventurier ce qui n’est pas pour déplaire à Laurence. Pour le coup, c’est du vrai dogging exhib, plus de la baise en plein air en prenant tous les risques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *